15/07/2015
Contribution aux Controverses européennes de Marciac 2015 (15 juillet)
Mots-clés: Agroécologie , Modèles

Coexister ou résister (réguler-inventer...) ?

Plutôt que de parler de coexistence, qui risque de nuire à l’ampleur et à la rigueur des débats, ne vaudrait-il pas mieux distinguer ce qui relève de la résistance, de la régulation et de l’utopie ? Car nous avons besoin de repères pour discerner ce qui nous semble constructif, harmonieux, équilibré, humain et ce qui nous semble dangereux, inutile, laid... Des repères à chercher ensemble, dans des communautés fraternelles, pratiquant l’éthique du débat, s’ouvrant aux sources de sagesse...
Mon souhait est que les personnes rassemblées à Marciac dépassent la simple coexistence ! Il s’agit de faire communauté pour dégager des visions communes et de construire des désaccords féconds sur les points restant à approfondir. Telle est la contribution de Jean-Claude Devèze, membre de l’équipe nationale du Pacte Civique, Animateur de l’observatoire citoyen de la qualité démocratique… A lire ci-dessous, et accéder à l’ensemble des autres contributions écrites et filmées aux Controverses européennes de Marciac 2015 (créées par la Mission Agrobiosciences).

Coexister ou résister - réguler - inventer... ?

J’ai peur que privilégier des approches en termes de coexistence aux Controverses européennes de Marciac de 2015 nuisent à l’ampleur et à la rigueur des débats que devraient susciter les disputes proposées. Je préfère les aborder en privilégiant l’approche proposée par JB de Foucauld dans son livre Les trois cultures du développement humain (2002,Odile Jacob), à savoir distinguer ce qui relève de la résistance, de la régulation et de l’utopie.
Si je prends le thème de l’agroécologie, il s’agit de résister aux dérives de l’agriculture productiviste et de l’agrobusiness (et donc en particulier à toutes les forces qui achètent et vendent la nature en morceau, qui réduisent les paysans en serfs exploités, qui poussent au chacun pour soi dans le cadre du mainstream de l’économie ultralibérale...), de gérer des transitions pour trouver de nouveaux équilibres entre agriculture traditionnelle et agriculture moderne, d’inventer de nouvelles voies comme l’agroécologie en poursuivant l’utopie de l’écologie intégrale chère au Pape François.
Patrick Viveret, dans son livre La cause humaine, du bon usage de la fin d’un monde (2012, Les liens qui libèrent), rêve de combiner résistance créatrice, expérimentation anticipatrice, vision transformatrice. L’agriculture paysanne doit résister à l’agriculture industrielle tout en créant de nouveaux modes de production pour s’adapter aux nouveaux enjeux ; à cet effet, elle doit expérimenter pour anticiper les défis de mieux nourrir une population croissante ; ceci suppose de promouvoir une vision ambitieuse d’une humanité capable d’articuler transformations personnelles et transformations collectives pour conduire les indispensables mutations. J’ajoute pour compléter la boucle du rêve de Patrick Viveret la mise en place d’une évaluation partagée.
Cette nécessité de partager les résultats des multiples initiatives à mettre en scène et en chaîne, et donc de rendre constructives les multiples interactions (en premier lieu celles entre agriculteurs, techniciens et chercheurs), nous renvoie à la nécessité de coopérer dans un monde de plus en plus interdépendant. Ceci suppose d’approfondir les relations que nous entretenons avec les autres, avec la nature, avec nos institutions, avec notre terre mère.
C’est alors que nous avons besoin de repères pour discerner ce qui nous semble constructif, harmonieux, équilibré, humain et ce qui nous semble dangereux, inutile, laid...Ces repères, il faut les chercher ensemble, dans des communautés fraternelles, pratiquant l’éthique du débat, s’ouvrant aux sources de sagesse... Mon souhait est que les personnes rassemblées à Marciac dépassent la simple coexistence ! Il s’agit de faire communauté pour dégager des visions communes et de construire des désaccords féconds [1] sur les points restant à approfondir.

Jean-Claude Devèze
Membre de l’équipe nationale du Pacte Civique,
Animateur de l’observatoire citoyen de la qualité démocratique,
Vice-Président de Démocratie & Spiritualité
http://jcdevezepactecivique.blog.lemonde.fr

Accéder à l’appel à contributions aux Controverses européennes de Marciac 2015, ouvert jusqu’au 20 juillet 2015) et lire ou voir toutes les autres contributions

Retrouvez les contributions filmées sur AgrobiosciencesTV

Sur le thème « Nouveaux résidents et agriculteurs : la grande brouille ?

  • "On évite de travailler le week-end", par Roger Beziat. Cet agriculteur met en évidence la nécessité du dialogue et du partage pour redéfinir un espace commun, au sein duquel chacun trouve son compte.
  • Une coexistence de tranchée, par Michèle Gascoin, agricultrice et ancien maire de Cobonne (Drôme).
  • Sur le thème : Afrique, Le modèle paysan survivra-t-il à l’agribusiness ?Jean-Christophe DEBAR, Farm.

Et les contributions écrites :

Télécharger le programme détaillé et le bulletin d’inscription (document interactif) des 21èmes Controverses européennes de Marciac



Par Jean-Claude Devèze, Membre de l’équipe nationale du Pacte Civique, Animateur de l’observatoire citoyen de la qualité démocratique

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top