19/01/2003
Café-débat, Marciac, le 28 novembre 2002

Les paradoxes de l’agriculture des Etats Unis, conquérante et fragile

La puissance de l’agriculture américaine est redoutée au niveau mondial, par ses niveaux de productivité, par sa capacité à mettre sur les marchés des quantités importantes de produits à bas prix. Les États-Unis pèsent également sur les orientations des politiques agricoles des pays de l’Union Européenne, et sur les capacités de développement des agricultures des autres pays au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Pourtant les agriculteurs américains se sentent fragiles. Certes, en certains endroits des États-Unis, l’agriculture a pris la forme d’entreprises industrielles, mais majoritairement elle reste une agriculture d’exploitations familiales, mêmes si les structures peuvent être de très grande taille par rapport aux nôtres. Et ces agriculteurs se sentent menacés pour leur pérennité. Ne faut-il pas interpréter le récent revirement de la politique agricole américaine comme un signal d’alerte de ces fragilités ? Quelles
conséquences peuvent avoir sur nos agricultures la prise de conscience que l’agriculture américaine est un géant fragile ? Et que dire alors de la puissance et de la fragilité de nos propres agricultures ?

Cycle "Comprendre les agricultures du Monde" Lieu : Marciac (Gers) Horaire : 20h30

Lire les actes de cette conférence débat Les paradoxes de l’agriculture des Etats Unis, conquérante et fragile-

Avec Jean-Christophe Debar, directeur d’Agri-US-Analyse.
Mot-clé Nature du document
A la une
CONTROVERSES EUROPÉENNES Les actes, les lives…
  • « Dans un monde aussi difficile soit-il, il reste de l’espoir » Voir le site
  • Six témoignages en quête de sens Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

Transition : une notion victime de son succès
Analyse de Jean-Pierre Poulain, socio-anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top