prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
"Ça ne mange pas de pain !"
Salon International de la Qualité Alimentaire (SISQA)
Publications
Les recettes de Fernand Cousteaux
En collaboration
Nos sélections
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Revue de presse du 24 mars 2015
L’alimentation dans les maisons de retraite : Buffet froid…
Les Echos, Ouest-France, Notre Temps

« Malbouffe », « repas froids », « constat accablant »… Les mots ne sont pas tendres pour qualifier l’alimentation des seniors dans les maisons de retraite à l’issue d’une enquête menée par l’UFC-Que Choisir dans 88 établissements. Publiée dans le numéro d’avril de la revue éponyme, l’analyse des menus conduite par une diététicienne spécialiste de la restauration collective(1) ferait apparaître une prévalence de la dénutrition, « évaluée à plus d’un tiers », ainsi que le révèlent Les Echos du 24 mars. Une dénutrition qui touche en France, rappelons le, jusqu’à 30 % des personnes âgées en institution, selon la Haute Autorité de Santé.

 

Ainsi, malgré les recommandations connues depuis des années, les progrès ne seraient pas vraiment au rendez-vous. Certes, « les résultats sont hétérogènes », pointe que Choisir, mais le constat d’ensemble reste peu ragoûtant : « pas assez de poisson, de viande non hachée, trop rare dans la moitié des Ehpad, ni de fruits crus en dessert »(…) sans oublier que plus d’un établissement sur cinq sert des plats du type nuggets ou burgers, sans rapport avec les traditions culinaires des générations concernées ». Pas de choix non plus si vous n’aimez pas le plat principal, notent Les Echos. Un problème face à des personnes qui souffrent souvent d’une perte d’appétit alors même que, contrairement aux idées reçues, leurs besoins nutritionnels restent équivalents voire supérieurs à ceux d’un adulte normal. Pourtant, Ouest France le relève : le suivi en la matière est insuffisant : seuls 7 établissements sur les 88 observés font intervenir chaque mois un diététicien.
Voilà pour la « carte ». Mais sur le terrain, les points qui fâchent continuent : interrogés par l’UFC-Que Choisir, les résidents de 43 Ehpad soulignent les dîners servis trop tôt (18h25 en moyenne), non seulement par rapport au goûter, mais aussi au regard du long jeûne nocturne qui suit, augmentant les risques d’hypoglycémie. Et puis, pour le journal Notre Temps, il y a aussi le manque de temps pour manger, surtout lorsqu’on a des difficultés de mastication ou d’autonomie, les plats servis trop froids, l’impossibilité de choisir sa place à table, voire des petits déjeuners servis en chambre ce qui ne favorise pas la convivialité...
Or, l’UFC-que Choisir le rappelle, l’offre alimentaire dans les maisons de retraite conditionne en grande partie l’état de santé des résidents. D’où cette exigence de l’association : « que l’alimentation et le suivi nutritionnel dans les Ehpad soient inscrits parmi les enjeux du projet de Loi de Santé Publique ». Il faut dire que, reconnue problème majeur de santé publique, la dénutrition, dont celles des personnes âgées, peut avoir de graves conséquences, depuis l’immunosuppression jusqu’aux atteintes neurologiques et endocriniennes, en passant par la dépression.

(1) analyse menée sur 20 jours consécutifs, auprès d’établissements de 48 départements, entre novembre 2014 et janvier 2015.

- Autour du même sujet, lire les articles tirés de l’ émission de "ça ne mange pas de pain !" de mars 2010, consacré à l’alimentation des seniors : "Tout vieux, tout flamme"
Que consomment nos aînés ? Quelles sont les stratégies mises en œuvre par le marketing pour les séduire ? L’alimentation peut-elle retarder ou atténuer certains effets liés au vieillissement ? Eléments de réponse avec les invités de cette émission spéciale.


Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Danemark, Roumanie, Allemagne : ces supermarchés qui défient les lois
Cuisine et détention. "Cosa mangiare ?" (Qu’est-ce qu’on mange ?)
Consommation de viande en Inde : les « vacheries » des nationalistes (article revue de presse)
Salades, pesticides & Bisphénol A. Les éléments perturbateurs (article revue de presse)
Ingénieur de spécialisation "Innovations dans les Systèmes Alimentaires et Agroalimentaires du Monde" ou Mastère spécialisé "Innovations et Politiques pour une alimentation durable"
Les mercredis du Pavillon de la France - Exposition universelle de Milan
Contaminants chimiques dans les aliments : quels effets à long terme ?
Glaner, est-ce voler ?
Diversité des systèmes alimentaires et changements globaux (annonce)
Levée des restrictions alimentaires en provenance du Japon : silence radio ?
Comment mangent les familles contemporaines ?
Capitalisme et surconsommation : l’organisation d’une faim déstructurée
Pourquoi cette peur au ventre ? Nouvelles obsessions alimentaires (Sélection d’ouvrage)
Etiquetage de la viande. L’origine pour seul cheval de bataille ? (article revue de presse)
Une pomme transgénique qui ne brunit pas : la nouvelle tentation ?

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr