prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
"Ça ne mange pas de pain !"
Salon International de la Qualité Alimentaire (SISQA)
Publications
Les recettes de Fernand Cousteaux
En collaboration
Nos sélections
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Dans le cadre de "ça ne mange pas de pain", novembre 2011.
Quand les territoires raclent leurs fonds de terroir... (chronique originale)
Chronique "grain de sel", Valérie Péan, Mission Agrobiosciences

Ah les produits de terroir... Naturels, authentiques, typiques et proches, si proches de nous, tellement proches qu’ils sont à portée de main dans la moindre boutique d’aire d’autoroute ou d’un aéroport, par rayons entiers dans les supermarchés, fléchés dans les offices de tourisme et autres syndicats d’initiative. D’où ce soupçon qui pointe : mais comment font-ils nos paysans, pour produire du traditionnel à tour de bras ? C’est la logique du terroir-caisse, comme disent certains.
Une chronique à rebrousse-poil, dans le cadre de l’émission radiophonique de la Mission agrobiosciences, "ça ne mange pas de pain". Diffusée le 22 novembre 2011 de 19h à 20h et le 23 novembre 2011, de 13h à 14h, sur les ondes de Radio Mon Païs (90.1),
elle est également accessible sur le site de Radio Mon païs .

 

Le terroir, ce terrain vague
Chronique Grain de sel de Valérie Péan, Mission Agrobiosciences.

Alors c’est quoi, au juste, ce fameux terroir ? Car ça ne se repère à l’oeil nu. Pas de barrière pour délimiter dans les campagnes ces précieux lopins de terre. Pas de ligne en pointillé sur les cartes IGN, embrassant religieusement trois ou quatre villages, divisant même un hameau, dont la moitié a le privilège historique de faire partie d’une aire si spécifique, et l’autre reléguée dans la banalité affligeante de la plate modernité agricole, industrielle et indifférenciée.
On se doute pourtant qu’il y a des limites géographiques précises. Quantitatives, aussi. Un terroir immense de plusieurs milliers d’hectare, comme les Corbières, ça le fait pas. Un terroir, c’est forcément petit, restreint. D’ailleurs, personne ne revendique d’avoir le plus grand terroir de France. Alors que plusieurs zones de production clament leur fierté de compter le plus petit terroir du pays. Estaing, dans l’Aubrac, se vante ainsi de ses maigres 15 hectares d’appellation. Mais en Anjou, la Coulée de Serrant bat les records avec 7 hectares seulement. Moins, c’est difficile : il n’y aurait rien à commercialiser.

Mais retournons donc à notre enquête, pour mieux cerner la notion. Hélas, cette fois, l’étymologie ne nous éclaire guère. Car une fois que l’on sait que le mot est issu du latin territorium, d’abord déformé par les Galloromains et massacré par les Provençaux pour donner tieroir ou terradoir, eh bien, on n’est guère plus avancé. Faire appel aux langues étrangères ? Pas de chance, le mot de terroir n’existe que chez nous... Ce qui en dit long.
Rabattons-nous alors sur le dictionnaire français classique : le terroir est un pays, un espace de terre... Ah, mais quelle différence avec le territoire dans ce cas ? Eh bien, aucune, pendant des siècles. Le mot de territoire n’avait même pas besoin d’exister, dignement représenté par son avatar déformé. En fait, la distinction entre territoire et terroir apparaît au 18è siècle seulement, dès lors qu’il apparut nécessaire de désigner une étendue placée sous une juridiction - celle de l’Etat, de l’Eglise. L aire de l’autorité administrative, donc. D’un seul coup, le terroir se rétrécit, se recroqueville sur ses arpents, comme occupant une place en creux, par défaut. Nulle noblesse alors. Nulle vertu valorisée.

Par quel sursaut a-t-on abouti à cette glorification actuelle ? Par la viticulture. Au tout début du 20è, il fallait sauver nos bons vins des odieuses contrefaçons. Espaces délimités, cépages autorisés, rendements limités, méthodes réglementées : les premières AOC de vins et de fromage aussi naissent au tournant des années 30. Le terroir se confond alors avec l’aire d’appellation.
Mais c’est dans les années 60 que les géographes, pour des raisons que je n’ai pas éclairées, approfondissent la définition : le terroir, ce sera désormais l’alliance du fruit de la nature et du travail des hommes qui tirent parti de ce potentiel. Un sol, un climat, une communauté détentrice d’un savoir-faire. Du coup, pour que s’exprime tout le talent humain, les terroirs sont souvent des espaces très contraints, peu accessibles, fait de pentes et de sols pauvres, difficiles à aménager, impossibles à transformer radicalement. Avec ce risque : la montée de la mondialisation, l’apogée de l’agroindustrie et de l’agribusiness, font prédire à certains, dans les années 80, la fin des terroirs, écrasés par la logique du marché.
C’était sans compter sur la réaction identitaire qu’a engendré la globalisation et sur la réactivité soiffarde du marketing, avide de distinguer telle ou telle marque de la banalité. Et pour ça, rien de mieux que le terroir slogan pour vanter le goût inimitable d’une origine, le parfum d’une terre, la saveur d’un tour de main, d’une tradition séculaire. Buvez ce vin, vous boirez un paysage. Du coup, les territoires - ah oui, on les avait oublié ceux-là, ne jurent plus que par leurs terroirs, ce socle du développement local, l’humus des projets collectifs. Et chaque département de racler frénétiquement ses fonds de terroir.

J’exagère, bien sûr. Mais quand même, ce côté racines gauloises et terroir qui ne ment pas me gène un peu. Ce qui le sauverait peut-être, c’est de coexister avec du tagine d’origine, du tian qui fleure bon la recette d’antan, du canard laqué labellisé, ou de l’authentique couscous de proximité, en provenance directe du terroir du Mirail.

Chronique Grain de sel, de l’émission de novembre 2011 de "ça ne mange pas de pain !" : Produits typiques, rustiques, authentiques : comme en ordre de repli ?.

"Ça ne mange pas de pain !" (anciennement le Plateau du J’Go) est une émission mensuelle organisée par la Mission Agrobiosciences pour ré-éclairer les nouveaux enjeux Alimentation-Société. Enregistrée dans le studio de Radio Mon Païs (90.1), elle est diffusée sur ses ondes les 3ème mardi (19h00-20h00) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. L’émission peut aussi être écoutée par podcast à ces mêmes dates et heures. Pour En savoir plus....

A l’issue de chaque émission, le magazine Web de la Mission Agrobiosciences édite l’Intégrale, une publication d’une dizaine de pages, téléchargeable gratuitement. Retrouvez Toutes les Intégrales de "Ça ne mange pas de pain !" mais aussi toutes les chroniques et tables rondes.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société et Cancers et alimentation et Obésité : le corps sous pressions. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur la Méditerranée : repères sur les enjeux agricoles et alimentaires, analyses géopolitiques. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « Agriculture et société » et Politique agricole commune : des publications pour mieux comprendre les ajustements successifs et les enjeux à l’horizon 2013. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes nos publications sur les Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

RECEVOIR GRATUITEMENT LA LETTRE ELECTRONIQUE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

Huile de palme et Nutella, ces débats qui font tâche...
Alimentation et société. Glanage : quand les glaneurs se passent de blé (chronique originale)
Alimentation et société. "Jardins ouvriers, familiaux, collectifs. Ces mots qui prennent racine" (interview originale)
Nutrition du bétail : faut-il tout envoyer paître ? (interview originale)
L’innovation s’accroche aux branches (interview originale)
Quand les plantes s’acclimatent (entretien original)
L’épicerie mozabite (chronique originale)
Aux tables de la frugalité (entretien original)
La frugalité pour nouvelle religion ? (entretien original)
Les scouts sont de grands sportifs ! (chronique originale)
La sobriété heureuse ou comment rester sur sa soif ? (entretien original)

Les contre-performances des boissons énergisantes (interview originale)


Nutrition et activité physique : on ne joue pas tous dans la même catégorie (entretien original)
Les athlètes de l’Antiquité à nos jours : Les champions de la grande bouffe. (chronique originale)
Alimentation-santé : quand Bleu Blanc Cœur veille aux grains (interview originale)

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr