prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Histoire de... la luzerne.
La luzerne : une nouvelle chimie en herbe.
Par Christine Barbace. Mission Agrobiosciences.
La luzerne

Medicago sativa

Qui n’a jamais vu ne serait-ce qu’une fois un champ de luzerne, cette plante aux fleurs violettes qui ondoient sous le vent ? Qui, enfant, ne se souvient pas avoir donné aux lapins celle qui est aussi appelée « herbe à vaches » ou « herbe à bisons » ? la luzerne s’offre aujourd’hui quelques galons supplémentaires grâce à des propriétés médicinales et alimentaires que des scientifiques « retravaillent » avec l’aide des technologies actuelles. Du côté des pays développés, la luzerne suscite le même intérêt. Ainsi, la Rubisco (1) est une protéine utilisée tant dans le secteur agro-alimentaire que dans l’industrie des cosmétiques et des détergents. Des qualités que Christine Barbace, de la Mission Agrobiosciences, vous engage à découvrir.

 

Cette plante fourragère est une des plus anciennes au monde. Elle est aussi la plus cultivée sur la planète. L’histoire nous offre deux pistes pour remonter jusqu’à l’origine de cette papilionacée. La première nous renvoie au temps d’Alexandre le Grand qui, lors d’une de ses conquêtes le conduisant en Médie - contrée au nord-ouest de l’actuel Iran - admirant la vigueur du bétail de cette région, s’intéressa au fourrage qui leur était donné. Il venait de découvrir celle que les Grecs appelèrent Mêdikê : « originaire de Médie ». En traversant l’Europe, Mêdikê devint « Medicago », qui demeura sa dénomination latine. Très différente est la seconde piste. Fini les grecs ! Ce seraient les arabes qui, les premiers, cultivèrent la luzerne. Ayant très vite constaté qu’elle augmentait la valeur nutritive du fourrage de leurs chevaux, ils lui donnèrent le nom d’al-fac-facah, qui signifie « le père de tous les aliments ». Le nom dérivé « Alfalfa », presque plus difficile à prononcer que celui d’origine, est encore utilisé de nos jours. Mais alors, me direz-vous, pourquoi ce nom de luzerne ? Eh bien, le coupable est le mot provençal luzerno, « ver luisant », usité au 17ème siècle, et qui aurait été attribué à cette plante par référence à l’aspect brillant de ses graines.

La lumière étant faite sur ses origines, intéressons-nous à présent à la plante elle-même. Elle se cultive très facilement et quasiment sous toutes les latitudes (environ 32 millions d’hectares à travers le monde). Plus communément appelée « herbe à vaches », « herbe à bisons », ou « sainfoin », c’est souvent elle que l’on sème après une mise en jachère car sa longue racine pivotante lui permet de puiser profondément dans le sol pour y absorber d’importants nutriments. Caractéristique qui lui valut encore un autre surnom, celui de « la merveille du ménage des champs ».
Si l’utilisation courante de cette légumineuse dans l’alimentation du bétail est bien connue, d’autres applications très prometteuses, dans le domaine pharmaceutique ainsi que dans celui de l’alimentation humaine, méritent que l’on s’y attarde. Dotée d’une excellente composition en acides aminés et riche de minéraux et d’oligo-éléments, la luzerne était déjà utilisée de longue date en herboristerie pour soigner le rhume, les troubles digestifs ou les abcès. Elle présente des propriétés reminéralisantes, anti-infectieuses, désintoxicantes et est aujourd’hui reconnue comme étant la meilleure espèce utilisée en moléculture (culture de plantes génétiquement modifiées en vue d’obtenir une molécule précise). Elle agirait également comme élément protecteur contre le cholestérol et le diabète, qui sont actuellement des priorités en matière de santé et ouvre de nouvelles portes pour l’industrie pharmaceutique. Avec la luzerne, une nouvelle usine à médicaments est née.

Ne méprisons pas pour autant ces qualités nutritives. En tant qu’aliment, cette plante offre aussi un espoir pour certains pays en voie de développement. Dès les années 70, l’APEF s’oriente vers la création d’un produit à forte valeur ajoutée dérivé de la luzerne. Presque 20 ans plus tard, une association nicaraguayenne, oeuvrant pour l’alimentation des populations défavorisées, délaissa rapidement le soja au bénéfice de la luzerne. Avec l’aide d’une équipe de chercheurs du CHU de Reims, elle privilégie dès lors l’extrait de cette plante qui, donné en complément alimentaire, permet de lutter efficacement contre la malnutrition, tout en se révélant économiquement très avantageux.
Du côté des pays développés, la luzerne suscite le même intérêt. Ainsi, la Rubisco (1) est une protéine utilisée tant dans le secteur agro-alimentaire que dans l’industrie des cosmétiques et des détergents. Très présente dans cette fourragère, elle est actuellement le centre de toutes les attentions car, en plus de sa richesse en acides aminés essentiels, sa composition se rapproche des protéines laitières. Une extraction facilitée de cette protéine par des techniques innovantes imposerait cette plante comme une ressource non négligeable pour la nutrition humaine. A suivre de près donc - Demain, foin du soja, le bonheur sera t-il dans la luzerne ?

(1) La Ribulose Bisphosphate Carboxylase Oxygénase est une enzyme qui permet la fixation du CO2 et son oxygénation.

http://www.gnis-pedagogie.org/pages...

http://www.reseauproteus.net/fr/Sol...

Lire la série des chroniques de Christine Barbace, éditée sur le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences et consacrée à l’histoire des plantes

La luzerne, une nouvelle chimie en herbe-

Le Gui, un parasite guérisseur-

Histoire de la betterave-

Le chanvre, des applications stupéfiantes-

Histoire du trèfle en quatre atouts-

Lire la conférence-débat « Histoire de la forêt- prononcée par André Grammont, ingénieur général du génie rural, éditée par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Lire la conférence-débat « Du voyage des plantes à la mondialisation des espèces cultivées- prononcée par Michel Chauvet, ethnobotaniste Inra, éditée par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Ire la conférence-débat « Histoire du paysage : enjeux économiques, esthétiques et éthiques- prononcée par Gérard Tiné, plasticien, professeur en architecture, éditée par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Des conférences-débats, articles et chroniques. Ces publications « Histoire de... » de la Mission Agrobiosciences concernent la science, l’agriculture, l’alimentation et leurs rapports avec la société. Des regards sur l’histoire, pour mieux saisir les objets dont on parle et l’origine technique et humaine des « produits » contemporains. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edité par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société- Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : OGM et Progrès en Débat » - Des Points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : Sciences-Société-Décision Publique- Une « expérience pilote » d’échanges transdisciplinaires pour éclairer les enjeux, mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages en « Science et Société », instruire les débats en cours, clarifier des enjeux scientifiques et sociétaux des avancées de la recherche, participer à l’éclairage de la décision publique et proposer des réflexions et des objets de recherche à la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens- Des conférences de scientifiques de haut niveau et des débats avec les lycéens exprimées dans le cadre « L’Université des Lycéens » une expérience pilote pour lutter contre la désaffection des jeunes pour les carrières scientifiques. Ces publications constituent un outil pédagogique « vivant » qui favorise une lecture agréable et une approche « culturelle » de la complexité de la science. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à l’ensemble de la « Revue de Presse Quotidienne »- du Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Le site du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche-

Le site du Conseil Régional Midi-Pyrénées-

 

 

Dans cette rubrique

Patrimoine et culture paysanne : « La puissance secrète qui suscite notre engouement pour le patrimoine s’adresse d’abord à l’agonie. C’est la beauté du mort ».
Lombric : vous reprendrez bien un petit ver ?
L’aide alimentaire : en bout de courses ? (publication originale)
Le lapin, ça vaut le coup !
Histoire du village : de l’exode rural aux "passions résidentielles" (publication originale)
La sélection génomique, entre promesses et interrogations
Les métamorphoses de la vache Frisonne Holstein (publication originale)
Histoire de... l’Aubrac. Un entretien avec André VALADIER : « A partir d’éléments qui semblaient voués au musée des arts et traditions, l’Aubrac a tiré les éléments moteurs de son développement ! »
Les publications « Histoire de... » Des retours sur les histoires d’une ruralité en mouvement. Science, Agriculture et Alimentation
Histoire de... Le confit détrôné par le magret : une révolution des années 60.
Histoire de... La demoiselle de Roquefort (Ou la saga de la Brebis Lacaune)
Histoire de... La Fraise Gariguette, ton goût me fait tourner la tête
Histoire de... Science et Alimentation. Les abbés du foie... Gras (La saga technologique du foie gras)
Histoire du Trèfle en quatre atouts !
Histoire du Gui : UN PARASITE GUERISSEUR

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr