prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
Les vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017, à Marciac (Gers)
Les 23èmes Controverses européennes de Marciac
en savoir+
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)
Le blaireau, une occasion de penser au futur
Par Muriel Mambrini-Doudet, chargée de mission auprès du directeur scientifique Agriculture–INRA, et Christian Peltier, Enseignant, Doctorant sciences de l’éducation (UBFC).

Et voici la dernière contribution aux Controverses européennes de Marciac, qui se tiendront les 29 et 30 juillet 2016, sur le thème : "Avec quoi nous faut-il rompre, pour réinventer l’avenir ?".
Une contribution d’un genre nouveau, au titre énigmatique, proposée par Muriel Mambrini-Doudet, chargée de mission auprès du directeur scientifique Agriculture–INRA, et Christian Peltier, Enseignant, Doctorant sciences de l’éducation (UBFC) qui nous invitent à expérimenter un nouveau processus. Ils s’expliquent...
(voir ci-dessous le résumé de la contribution à télécharger, ainsi que toutes les autres contributions écrites et filmées).

 

Pour traiter la question posée « Agriculture, alimentation, territoires ruraux : avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir », nous invitons à expérimenter un processus pour aller en delà et au-deçà de la rupture, faire écho à ce que les acteurs, dans différents cénacles et différentes organisations, font et de renforcer l’effet de levier de ce qu’ils produisent.
En deçà et au-delà de la rupture, tout devient, nous le savons, local, divers et hétérogène. Notre contribution n’est ni la liste des réussites (10 pages n’y suffiraient pas et nous serions incapables de tout connaître), ni une synthèse de bonnes pratiques (nous partons du principe que si les actions s’engagent, compte tenu de l’investissement personnel ou humain que cela demande, elles sont bonnes). Elle a plutôt l’exigence de les refléter toutes… sous le regard du blaireau.
La forme de notre contribution est particulière. Issus de deux mondes et de deux parcours dans un même univers, l’un dans le monde de la recherche agronomique au sens large, l’autre dans celui de l’enseignement agricole et de la formation d’enseignants, nous nous retrouvons sur trois points : a) un certain investissement pour engager à produire autrement, b) la construction d’espaces où le penser collectivement et c) le manque de théories pour capitaliser les productions des démarches collectives ou « autres ». Elles sont foisonnantes, leurs motifs se répètent, y compris sur d’autres objets que l’agriculture et ailleurs dans le monde, pourtant… C’est cela l’objet de notre contribution. Ensuite, nous avons des postures et des styles différents liés à nos expériences et nos métiers, et des désaccords aussi, pour lesquels nous ne cherchons surtout pas de consensus ; ils sont intéressants pour remettre la réflexion « à l’ouvrage ». Le style de notre contribution vient de l’apposition de nos deux mondes… autour du blaireau.
Le tout donne une invitation à « expérimenter », à « prendre en main », à cerner la valeur de démarches pédagogiques, démarches scientifiques et manques épistémologiques. Nous tenons à assurer au lecteur que tout est basé sur des faits réels et le fruit d’une double (voire quadruple) rigueur. Le rideau se lève le dialogue entre les deux auteurs qui disent pourquoi, le texte se poursuit par un interlude pour bien nous remettre dans nos paysages communs, ensuite l’expérience débute, avec un exercice auquel nous invitent les élèves du Lycée agricole de Neuvic et l’équipe pédagogique engagée dans « enseigner à produire autrement » qui les accompagne, et se termine, « à la caverne », là où sont les théories. En d’autres termes, il n’y a pas de conclusion mais le texte se termine en ouvrant un nouveau dialogue… grâce au blaireau.
Nous souhaitons à chacun une belle plongée expérimentale et d’y trouver dans l’une ou l’autre partie, l’assurance de notre considération pour le futur des agricultures et territoires ruraux.

Télécharger la contribution de Muriel Mambrini-Doudet, Directrice de Recherches INRA, chargée de mission auprès du directeur scientifique Agriculture – INRA, et de Christian Peltier, Enseignant, Doctorant sciences de l’éducation (UBFC), Historien Géographe, Animateur Réseau National "EDD par une démarche de développement durable dans et par les établissements" - MAAF/DGER/SDPOFE/BVIE, Co-fondateur du collectif Penseragir en 3D.
Le blaireau du futur (PDF 16 pages).
Publiée le 22 juillet 2016.

Accéder au programme et au bulletin d’inscription des Controverses de Marciac 2016

Accéder à toutes les contributions aux 22ièmes Controverses européennes de Marciac :
- L’agribusiness survivra-t-il à la fin des paysans ?, par Auréline Doreau et Tanguy Martin, Ingénieurs sans frontière.
- Crise de la production agricole... ou échec d’une agriculture "low cost", par D. Michenot (agriculteur, ancien administrateur de Terrena), F. Colson (économiste, ancien directeur de l’Ecole nationale d’horticulture) et M. Jouvet (ancien directeur de la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique)
- Une révolution mentale et sociale est nécessaire !, par Hervé LE STUM, Retraité d’organisations professionnelles agricoles
- Renouvellement des générations et des modèles de production agricoles : accompagner l’alternatif !, par D. Michenot, agriculteur à la retraite.
- Oser un vrai débat stratégique pour sortir de la crise , par Jean-Marie SERONIE, agroéconomiste indépendant
- Si l’on veut produire autrement, il faut distribuer autrement ! par Jean-Pierre Bernajuzan, agriculteur à la retraite.
- Vers une rupture éthique pour réussir la transition agroécologique, par Philippe Cousinié, Ingénieur agronome (agronomie tropicale et économie agroalimentaire), économiste et animateur national du réseau thématique « Agronomie Ecophyto »
- Inventer de nouveaux rapports à la nature pour se construire un futur, par Aurélie Javelle, ethnologue, ingénieure de recherche à Montpellier SupAgro
- Rompre avec…. le désenchantement de l’avenir, par Gérard Choplin, analyste, rédacteur indépendant (politiques agricoles, alimentaires et commerciales).
- Rompre définitivement avec un système financier, économique, agricole, technologique et social voué à l’échec. par Agnès Gosselin, d’après l’appel du pape François à une conversion écologique intégrale dans son encyclique « Laudato si ».
- Quelques « ruptures » pour ré-inventer l’avenir, par Rémi Mer, consultant, auteur de l’essai « Le paradoxe paysan ».
- Le changement, c’est ici et maintenant !, par Gérard Rass, Secrétaire Général de l’APAD.
- Mes gélules de la PAC, Tomás García Azcárate, ancien fonctionnaire européen.
- Le blaireau, une occasion de penser le futur, par Muriel Mambrini-Doudet, chargée de mission auprès du directeur scientifique Agriculture–INRA, et Christian Peltier, Enseignant, Doctorant sciences de l’éducation (UBFC).

Les contributions filmées
- Coopération alimentaire : rompre avec les modèles de gouvernance et de formation et réorienter la consommation par Jean-Louis Rastoin, membre de l’Académie d’agriculture de France (3’52)
- Coopération agricole : le Sud doit-il copier le modèle du Nord ou adopter au plus vite les ruptures que le Nord engage ?, par Omar Bessaoud Ciheam-IAMM
- Quand des étudiants parlent de rupture


Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

PDF -772.7 ko

 

Dans cette rubrique

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" Gandhi.
Mes gélules de la PAC
Le changement, c’est ici et maintenant
Quelques « ruptures » pour ré-inventer l’avenir
Rompre définitivement avec un système financier, économique, agricole, technologique et social voué à l’échec.
Rompre avec... le désenchantement de l’avenir
Inventer de nouveaux rapports à la nature pour se construire un futur.
Vers une rupture éthique pour réussir la transition agroécologique
Quand des étudiants parlent de rupture ...
Coopération alimentaire : rompre avec les modèles de gouvernance et de formation et réorienter la consommation
Coopération agricole : le Sud doit-il copier le modèle du Nord ou adopter au plus vite les ruptures que le Nord engage ?
Si l’on veut produire autrement, il faut distribuer autrement !
Oser un vrai débat stratégique pour sortir de la crise !
Renouvellement des générations et des modèles de production agricoles : accompagner l’alternatif !
Une révolution mentale et sociale est nécessaire !

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr