prsentation contacts partenaires abonnez-vous à la lettre électronique Retour  l'Accueil
Loading
Les Controverses européennes de Marciac
Café-débat à Marciac
Le Café de l’Agriculture
Nos publications
Chroniques "Le pas de côté"
En collaboration
Nos sélections
Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques.
Perturbateurs endocriniens : le bruit du silence  
Modèle productiviste : ces agriculteurs qui sortent du rang 
To be or not to be… an OGM ? 
    Abonnez-vous à notre flux RSS  
Contribution aux 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016)
Coopération alimentaire : rompre avec les modèles de gouvernance et de formation et réorienter la consommation
Par Jean-Louis Rastoin, membre de l’Académie d’agriculture de France, conseiller scientifique de la Chaire Unesco

Afin de recueillir une pluralité de points de vue et d’alimenter en amont les 22èmes Controverses européennes de Marciac (29 et 30 juillet 2016), posant la question "Avec quoi nous faut-il rompre pour réinventer l’avenir ?", la Mission Agrobiosciences a lancé un appel à contribution et sollicité le point de vue de quelques personnalités.
Voici, en images, celle de Jean-Louis Rastoin, membre de l’Académie d’agriculture de France, professeur émérite à Montpellier SupAgro et conseiller scientifique de la Chaire Unesco et du réseau international Unitwin en Alimentations du monde. Il rappelle que l’autosuffisance du Nord lui permet de bouleverser ses modèles pour plus de qualité alimentaire et environnementale, pendant que la moitié de la population mondiale reste mal nourrie. Dès lors, selon lui, trois ruptures s’imposent : changer la gouvernance alimentaire mondiale dominée par la financiarisation, former les cadres aux objectifs d’environnement et d’emplois et ressaisir les consommateurs sur leur capacité à co-construire la qualité alimentaire.
Regarder, ci-après, la vidéo de Jean-Louis Rastoin et accéder aux autres contributions écrites...

 

Coopération alimentaire : rompre avec les modèles de gouvernance et de formation et réorienter la consommation
Une vidéo de Jean-Louis Rastoin (3’52)

Vous aussi pouvez contribuer jusqu’au 18 juillet 2016 aux 22èmes Controverses européennes de Marciac. Voir les modalités ICI

Accéder au programme et au bulletin d’inscription des Controverses de Marciac 2016

Accéder à toutes les contributions aux 22ièmes Controverses européennes de Marciac :
- L’agribusiness survivra-t-il à la fin des paysans ?, par Auréline Doreau et Tanguy Martin, Ingénieurs sans frontière.
- Crise de la production agricole... ou échec d’une agriculture "low cost", par D. Michenot (agriculteur, ancien administrateur de Terrena), F. Colson (économiste, ancien directeur de l’Ecole nationale d’horticulture) et M. Jouvet (ancien directeur de la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique)
- Une révolution mentale et sociale est nécessaire !, par Hervé LE STUM, Retraité d’organisations professionnelles agricoles
- Renouvellement des générations et des modèles de production agricoles : accompagner l’alternatif !, par D. Michenot, agriculteur à la retraite.
- Oser un vrai débat stratégique pour sortir de la crise , par Jean-Marie SERONIE, agroéconomiste indépendant
- Si l’on veut produire autrement, il faut distribuer autrement ! par Jean-Pierre Bernajuzan, agriculteur à la retraite.
- Vers une rupture éthique pour réussir la transition agroécologique, par Philippe Cousinié, Ingénieur agronome (agronomie tropicale et économie agroalimentaire), économiste et animateur national du réseau thématique « Agronomie Ecophyto »
- Inventer de nouveaux rapports à la nature pour se construire un futur, par Aurélie Javelle, ethnologue, ingénieure de recherche à Montpellier SupAgro
- Rompre avec… le désenchantement de l’avenir, par Gérard Choplin, analyste, rédacteur indépendant (politiques agricoles, alimentaires et commerciales).
- Rompre définitivement avec un système financier, économique, agricole, technologique et social voué à l’échec. par Agnès Gosselin, d’après l’appel du pape François à une conversion écologique intégrale dans son encyclique « Laudato si ».
- Quelques « ruptures » pour ré-inventer l’avenir, par Rémi Mer, consultant, auteur de l’essai « Le paradoxe paysan ».
- Le changement, c’est ici et maintenant !, par Gérard Rass, Secrétaire Général de l’APAD.
- Mes gélules de la PAC, Tomás García Azcárate, ancien fonctionnaire européen.
- Le blaireau, une occasion de penser le futur, par Muriel Mambrini-Doudet, chargée de mission auprès du directeur scientifique Agriculture–INRA, et Christian Peltier, Enseignant, Doctorant sciences de l’éducation (UBFC).

Les contributions filmées
- Coopération alimentaire : rompre avec les modèles de gouvernance et de formation et réorienter la consommation par Jean-Louis Rastoin, membre de l’Académie d’agriculture de France (3’52)
- Coopération agricole : le Sud doit-il copier le modèle du Nord ou adopter au plus vite les ruptures que le Nord engage ?, par Omar Bessaoud Ciheam-IAMM
- Quand des étudiants parlent de rupture, étudiants en sociologie de l’alimentation (Université Jean Jaurès Toulouse).


Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

 

 

Dans cette rubrique

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" Gandhi.
Le blaireau, une occasion de penser au futur
Mes gélules de la PAC
Le changement, c’est ici et maintenant
Quelques « ruptures » pour ré-inventer l’avenir
Rompre définitivement avec un système financier, économique, agricole, technologique et social voué à l’échec.
Rompre avec... le désenchantement de l’avenir
Inventer de nouveaux rapports à la nature pour se construire un futur.
Vers une rupture éthique pour réussir la transition agroécologique
Quand des étudiants parlent de rupture ...
Coopération agricole : le Sud doit-il copier le modèle du Nord ou adopter au plus vite les ruptures que le Nord engage ?
Si l’on veut produire autrement, il faut distribuer autrement !
Oser un vrai débat stratégique pour sortir de la crise !
Renouvellement des générations et des modèles de production agricoles : accompagner l’alternatif !
Une révolution mentale et sociale est nécessaire !

   
   
© 2004-2007 Nuances-du-sud.fr